Blogue

Carnet électronique obligatoire dès 2021 : les effets à prévoir sur le plan logistique (1 de 3)

Carnet électronique obligatoire dès 2021 : les effets à prévoir sur le plan logistique (1 de 3)

En juin dernier, le Ministère du Transport du Canada annonçait que les dispositifs électroniques de consignation des heures travaillées (ELD) deviendront bientôt obligatoires pour les transporteurs canadiens dont les activités dépassent un rayon d’action de 160 kilomètres. Bien que cette réglementation soit en vigueur aux États-Unis depuis décembre 2017, il n’en demeure pas moins que près de 53% des entreprises de transport pancanadien devra passer à la consignation électronique, transformant par le fait même l’écosystème du transport au Québec et au Canada.

Soucieux d’évaluer l’impact d’une telle mesure sur son vaste réseau de transporteurs et sur ses nombreux clients, Les Courtiers en Transport G.M.R est allé à la rencontre de plusieurs d’entre eux. Cette série de 3 chroniques met donc en lumière les perspectives des différents acteurs du transport face à l’implantation obligatoire du ELD annoncée pour 2021.

Partie 1 : l’avis du transporteur : une réglementation qui porte l’industrie «vers le haut» !

Repreneur de l’entreprise familiale, Alexandre Coté s’est retrouvé devant un dilemme en 2017 lorsque le gouvernement américain a annoncé l’obligation pour les transporteurs circulant sur son territoire de se conformer au ELD. «Considérant qu’une proportion importante de nos activités se déroulent de l’autre côté de la frontière, c’était pour nous un « Do or Die». Avec un peu de recul, je me rends compte que cette transition a amené beaucoup de positif au niveau de la qualité de vie de nos chauffeurs». Le co-propriétaire de Transport Michel Coté mentionne notamment qu’en plus de limiter la capacité de certains transporteurs à «couper les prix» de façon abusive, cette mesure a eu un impact considérable sur le moral des chauffeurs qui composent son équipe. «Afin de limiter les impacts du ELD sur notre équipe (moins d’heures travaillées), on a fait le choix de majorer les salaires. Nos chauffeurs bénéficient donc du même revenu pour un nombre inférieur d’heures travaillées. On a donc des chauffeurs plus reposés et plus heureux au travail, ce qui a une répercussion directe sur la qualité de nos services ».

Une mesure qui ne plaît pas seulement à la nouvelle génération de chauffeurs

Professionnel d’expérience dans le milieu du transport, Alain Fournier abonde sensiblement dans le même sens. «Même si la réglementation concernant le ELD entre en vigueur en 2021, notre marché est déjà partiellement touché par cette obligation en raison de la réalité américaine». Celui qui occupe les fonctions de vice-président chez Transbois depuis de nombreuses années affirme que l’impact s’est surtout fait ressentir du côté logistique. «Ça force les répartiteurs à faire preuve d’organisation et de rigueur. Avec le carnet électronique, impossible de tourner les coins ronds en «étirant» les heures travaillées. Pour les entreprises qui n’étaient pas structurées, c’est certain que ç’a eut un coût considérable».

Même s’ils ne sont pas issus de la même génération de transporteurs, les deux professionnels s’entendent sur 2 choses:

Dans un premier temps, l’arrivée de la réglementation canadienne concernant le ELD augmentera la rigueur avec laquelle les transporteurs gèrent leur équipe ainsi que leurs installations. Les évaluations de services seront plus précises et la possibilité d’en déroger sera considérablement réduite.

Quant à la déstabilisation du marché que pourrait causer l’implantation du ELD pour l’ensemble des transporteurs sous juridiction fédérale, elle est mineure en comparaison aux bénéfices que prodiguera une telle réglementation, autant pour la qualité de vie des conducteurs que pour l’excellence de la prestation de service rendue.

 

Être au-devant des changements de l’industrie : une habitude signée G.M.R

Qu’importe les modifications réglementaires annoncées dans le secteur du transport, G.M.R s’assure que sa clientèle profite des meilleures pratiques en termes de technologie et de logistique de transport. C’était notre promesse hier, ce l’est encore aujourd’hui, et ce le sera bien après 2021! Vous avez un projet de transport et souhaitez profiter d’un service sans faille? N’attendez plus et contactez Les Courtiers en Transport G.M.R. dès aujourd’hui!

Les Courtiers en Transport G.M.R souhaite remercier messieurs Alexandre Coté et Alain Fournier pour leur précieuse collaboration à la rédaction de cet article.